Connais-tu la tricothérapie ?

Malgré que je sois devenue une complète ‘tricot addict’, jusqu’à il y a quelques années, j’avais tendance à associer le tricot à ma grand-mère, qu’en tant que petite fille, j’ai regardée tricoter pendant des heures. À l’époque, j’ai même tenté de tricoter quelques mailles, en vain.. 🙂 Force est de constater que le tricot a connu un énorme regain d’intérêt et qu’il s’avère être bien plus qu’un passe temps: tricoter est une autre façon de cultiver notre corps et notre mental. Je t’explique tout cela! 🙂

Le retour au ‘fait maison’

Avec Mai ’68 et l’émancipation de la femme, on s’est un temps éloigné de ce loisir qui renvoyait à l’image traditionnelle de la femme au foyer. Chez certaines, cela a donc peut-être sauté une ou deux générations mais le tricot fait bien un réel comeback!

De manière générale, on remarque une montée en flèche ces derniers temps du Do it Yourself, alias le ‘Fait maison’.

Pourquoi cette envie de faire chez soi ce que l’on pourrait tout simplement acheter dans le commerce ? 

Il y a d’abord l’attrait du naturel; lorsque l’on fait les choses soi-même, on a la possibilité de choisir des ingrédients de qualité et, par exemple, préférer certains ingrédients à d’autres dans la composition d’une recette.

Le fait maison peut s’avérer également plus économique: le prix du produit terminé est inférieur à celui que vous achèteriez (à qualité comparable) dans le commerce. 

Il y a aussi un côté plus écologique, à économiser les emballages tels que des sachets en plastique, des boîtes en carton,.. 

La même idée s’applique donc parfaitement au retour du tricot : Confectionner ses propres vêtements peut être un réel avantage si vous souhaitez mieux choisir les fibres que vous portez, mieux réfléchir à vos besoins du moment et ainsi renoncer aux achats compulsifs (je t’invite à ce propos à lire mon article à ce sujet), ce qui vous amène à réduire votre empreinte écologique. Rajoutons à cela le côté ludique et valorisant !

Quels sont les bienfaits du tricot ?

Le tricot, ça rend heureux ! Selon une étude scientifique réalisée en 2013, 81% des tricoteurs interrogés ont affirmé qu’ils se sentaient plus heureux et moins stressés après avoir passé un moment à tricoter. Les bienfaits sont similaires à ceux de la méditation vu que l’on va se concentrer sur un mouvement que l’on répète encore et encore. Le tricot est d’ailleurs un excellent anti-stress et anti-dépression: Tricoter confortablement assis contribue à diminuer notre rythme cardiaque. Vous sentez-vous aussi en joie après avoir tricoté ne fut-ce que quelques rangs ? 🙂

Le tricot fait également du bien au cerveau ! J’ai personnellement souvent remarqué en tricotant des modèles comprenant par exemple beaucoup de points de dentelle, que le tricot fait sérieusement travailler la mémoire et la réflexion logique. Le tricot aiderait même à réduire la perte de mémoire chez les personnes âgées. Pour pouvoir effectuer des mouvements rapides et soignés, le tricot stimule les connexions neurales de notre cerveau, donc parfait exercice pour stimuler la mémoire !

Ensuite, le tricot améliore l’estime de soi et peut être une grande source de fierté et d’accomplissement. Pensez à la joie immense que vous procure de porter un vêtement fait main, surtout quand la confection et la technique ont demandé des heures de travail! Montrer votre ouvrage à quelqu’un qui n’a aucune idée de comment vous vous y êtes pris, c’est un peu comme faire un tour de magie! 🙂 N’aimons-nous pas tous/toutes entendre la phrase: « Où as-tu acheté ton vêtement? ».

Le tricot améliore également notre agilité et retarde l’apparition de l’arthrite: vu que nos mains sont sans cesse mobilisées, cela fait du bien à nos articulations car nous forçons le fluide à circuler autour de notre cartilage, et d’ainsi les hydrater. Les personnes qui souffrent déjà d’arthrite peuvent soulager la douleur en tricotant au moins une heure par jour. On retient! 🙂 Le tricot est aussi une activité utilisée pour aider les personnes atteintes de maladies dégénératives comme celle de Parkinson, car cela permet d’améliorer l’habilité motrice des patients et leur faire oublier les autres symptômes souvent douloureux.

Du côté des enfants, le tricot serait aussi très efficace en tant que lutte contre l’hyperactivité. En effet; avec des aiguilles et des pelotes, on réussit à libérer l’excès d’énergie pour se concentrer sur une seule tâche. D’ailleurs, l’une des thérapie utilisée sur les enfants qui souffrent de TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention et Hyperactivité) c’est justement le tricot qui leur permet de prendre conscience de leurs propres mouvements pour pouvoir ainsi mieux les maîtriser.

Une vraie ‘hapiness therapy’

Bref, la concentration sur une tâche manuelle qui exige calme et précision favorise la paix de l’esprit. 

Personnellement, le tricot est vraiment mon moment 100% zen, après une journée stressante ou tout en me relaxant devant un podcast ou une série. Je me vide vraiment la tête à ce moment-là, je pense plus à rien d’autre, hormis l’impatience de voir mon ouvrage se terminer, et remarquer, jour après jour, les progrès que j’ai réalisés. Cela me permet donc de faire un break, mais sans perdre de temps. Vous aussi ? 🙂

Même sensation lors d’apéro-tricot virtuels, auxquels je participe depuis l’automne dernier. On ne se connaissait pas du tout, mais en quelques mois, c’est vraiment devenu notre rituel, notre moment entre nous. Quand on se retrouve, peu importe nos différences, on échange sur nos astuces, nos projets en cours et nos envies futures, nos craquages! Notre devise: Quelques mailles de sérénités dans un monde de stressés 🙂 . Après la pandémie, j’aimerais vraiment tenter cette expérience également en ‘live’ – Bon, le pub irlandais avec les tables qui collent on va éviter ^^ .

Des conseils pour débuter ?

On me demande souvent comment j’ai appris le tricot, ainsi que différentes techniques, en ‘si peu’ de temps. C’est vrai que ce n’est que depuis l’automne 2020 que j’ai appris le tricot circulaire, que je me suis mise à la dentelle, aux torsades, et même depuis peu, à mon premier patron entièrement en Anglais.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le tricot est très accessible. Une fois que vous savez comment monter des mailles, faire des points envers et endroits, vous pouvez sans problème vous attaquer à des modèles! Très rapidement, vous atteindrez des résultats, croyez-moi! 🙂  Le tricot a vraiment boosté ma confiance en moi, et en mes capacités. 

Il y a un an, je n’aurais jamais cru pouvoir réaliser tout cela. Je pense qu’il faut avant tout ne pas avoir peur, même si on se trompe quelques fois au début, qu’importe, le principal c’est le progrès, et de savoir que nos modèles tricotés seront de mieux en mieux au fil du temps. On pourra même apprendre à changer quelques éléments (subtils) dans le patron, si jamais on souhaite éviter une certaine technique ou point.  🙂

Si vous débutez entièrement, je vous renvoie par ici vers la chaine Youtube, Filoutes, qui dispose d’excellentes vidéos avec lesquelles vous pouvez apprendre comment monter des mailles, tricoter le point mousse et le point jersey.

Alors, tu t’y mets ? 🙂

Et pour les tricopines accros comme moi, le tricot vous procure t’il le même effet ? 🙂

À bientôt,

Fanny

Sources:

justebien.fr: 5 bienfaits du tricot

blog weareknitters.fr

https://www.comment-economiser.fr/bienfaits-sante-tricotage.html

https://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Tricot-le-nouveau-yoga

https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/36374/tricotherapie-tricot-activite-bien-etre

https://autempledelalaine.eu/le-tricot-est-une-therapie/

https://www.huffingtonpost.fr/alessandra-moroburonzo/fait-maison-succes_b_2591521.html

Publié par

Fan du DIY, je suis une apprentie tricotteuse et coutureuse. J'adore également les séries, les podcasts, les voyages, le yoga.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s